Choisir les aliments d’allaitement pour les bonnes raisons

Une alimentation et des soins adaptés aux jeunes ruminants durant leurs premières semaines de vie ont une influence majeure sur leur développement futur. Conseillés par les professionnels de l’élevage et techniciens, les aliments d’allaitement (qu’ils soient sur une base « poudre de lait », ou une base  « produits laitiers ») garantissent un démarrage optimal en toute sécurité. Ils permettent notamment la croissance soutenue de l’animal durant les huit premières semaines de vie et sa bonne préparation au sevrage. Sachant que la vache ne fait pas de croissance compensatrice avant son 6ème mois de vie, cette étape est primordiale puisqu’un sevrage en douceur permet d’éviter la perte de vitesse de croissance post sevrage de vos futures laitières hautes productrices.

Formulés pour répondre aux besoins nutritionnels de vos jeunes ruminants, les « poudres d’allaitement » Vodor répondent à tous vos objectifs d’élevage. Elevage laitier ou filière bouchère, bovins, ovins ou caprins, ils facilitent le démarrage et le sevrage de vos jeunes ruminants tout en offrant d’excellentes performances. Connaissez-vous les avantages des aliments d’allaitement sur le lait entier ?

Combien me coûte l’alimentation lactée de mes génisses ?

Avec l’aliment d’allaitement

Exemple :

- Je nourris mes génisses avec 45Kg d'aliment Vodor par tête.

- Mon aliment d'allaitement me coûte 2€/kg.

Je regarde les cases correspondantes et croise les résultats = 90€ par génisse

Avec le lait entier

Exemple :

- De la naissance au sevrage, mon veau consomme 500L de lait entier.

- La laiterie me rachète 1000L de lait à 300€.

Je regarde les cases correspondantes et croise les résultats = 144€ par veau

 

 

 

 

Conclusion !

Je calcule la différence entre l'élevage à l'aliment d'allaitement et celui au lait entier = 54€

Si j'élève 40 génisses cette année :

40x54 = 2160€ d'économisés en choisissant l'aliment d'allaitement !

Le lait entier, ce faux ami

L’utilisation unique du lait entier pour l’allaitement des veaux et génisses n’est pas optimale pour la performance de vos animaux. En effet, le lait entier comporte des inconvénients qui sont trop souvent laissés pour compte :

  • un excès de matière grasse, qui complique la digestion et nuit au bon développement de l’animal
  • un apport en vitamines et oligo-éléments trop faible
  • l’éventuelle transmission de maladies (dont 7 facilement transmissibles aux veaux telles la salmonelle, la paratuberculose ou encore la mammite infectieuse)

De plus,  lorsque le lait entier est utilisé il est souvent distribué à une température trop faible. Dans ce cas on assiste à une perte supplémentaire de digestibilité de la matière grasse qui est déjà trop importante.

L’allaitement au lait entier peut causer des désordres digestifs liés à un excès de matière grasse, aux variations de composition et à une qualité microbiologique insuffisante. Pour exemple, 10 litres de lait entier représentent l’équivalent en gras de deux plaquettes de beurre  ! L’apport en vitamines et en fer est limitant pour un objectif de croissance soutenu. Enfin,  nourrir les grands troupeaux au lait  entier de vache demande un travail manuel important et contraignant.

Valoriser le lait entier

C'est pourquoi Vodor accompagne les éleveurs  qui travaillent avec le lait entier, notamment par sa valorisation en complémentarité aux aliments d’allaitement. Nos produits Vodor Tech formule «  1 repas lacté par jour dès le 3ème jour  » et Vodor Complémentaire s’utilisent en mélange avec le lait entier pour faire bénéficier aux veaux et génisses d’un bon équilibre matière grasse/matière protéique et de tous les minéraux, vitamines et oligo-éléments dont ils ont besoin.